Bitcoin lexique bloginbusiness

Lexique

BitCoin

BitCoin se définit de l’anglais bit : unité d’information binaire et coin pièce de monnaie. C’est une monnaie cryptographique et un système de paiement pair-à-pair inventé par Satoshi Nakamoto. Officialisé en 2008, le logiciel open-source est publié en 2009.

Son unité de compte est le BitCoin, limitée à 21 millions d’unités et divisible jusqu’à la huitième décimale. Toutes les transactions sont vérifiées par les nœuds du réseau et enregistrées dans un registre public réputé infalsifiable appelé « blockchain ». Le système fonctionne sans autorité centrale, ni administrateur unique. il est ainsi décentralisé grâce au consensus de l’ensemble des nœuds du réseau. BitCoin est la plus importante monnaie cryptographique décentralisée. Sa capitalisation est d’environ 90 milliards d’euros à l’automne 2017.

En tant que moyen de paiement, BitCoin est accepté par un nombre croissant de commerçant. Les frais de transaction sont généralement inférieurs aux 2 à 3 % pratiqués par les organismes de cartes de crédit et oscillant, pour le système BitCoin, entre 0 et 2 % du montant de la transaction. Contrairement aux cartes de crédit, les frais éventuels sont à la charge de l’acheteur (et non du vendeur), qui choisit d’en payer volontairement. Une transaction BitCoin est irrévocable et ne peut être annulée.

Broker Forex

Les particuliers et autres traders professionnels n’ont pas d’accès direct au marché des changes sans l’aide d’un Broker. Il vous permet donc d’intervenir sur le marché des changes et de faire du trading de devises.

Le Broker Forex ou courtier Forex n’est autre que l’opérateur financier chargé de mettre en relation le trader avec le marché des changes. Concrètement, cet intermédiaire exécute les différents ordres passés par le trader – achat, vente, fermeture de compte, etc… — en investissant son argent dans les transactions réalisées par les banques internationales.

Des logiciels aussi puissants que complets assurent désormais ce rôle sur internet. Ces applications facilitent amplement les prises de position, la gestion de compte et l’analyse du marché.

Elles proposent même des séances d’initiation au trading Forex via un mode « démo » ou virtuel (exemple du trader eToro). Cette fonction permet de trader comme dans la réalité sur le marché des devises, sans toutefois engager un capital réel. Le trader se trouve ainsi en mesure d’apprendre les règles de la spéculation au Forex sans risquer de perdre de l’argent. Mais il peut aussi ouvrir un compte avec de l’argent réel. Il pourra ainsi encaisser les profits en cas de trades gagnants.

Forex

Le Forex (en anglais Foreign exchange market) ou marché des changes est le marché sur lequel les devises dites convertibles (paire de devises) sont échangées l’une contre l’autre à des taux de change qui varient en permanence.

Ce marché, mondial par nature, est le deuxième marché financier de la planète en volume global, derrière celui des taux d’intérêt. Il est néanmoins le plus concentré et le premier pour la liquidité des produits les plus traités, comme la parité euro/dollar.

 

ICO

Une Initial Coin Offering est une méthode de levée de fonds, fonctionnant via l’émission d’actifs numériques échangeables contre des crypto-monnaies durant la phase de démarrage d’un projet. Ces actifs numériques sont appelés tokens (jetons). Dans une premier temps, les tokens sont émis par l’organisation à l’origine de l’ICO, et peuvent être acquis par quiconque lors de l’ICO en échange de crypto-monnaie (le plus souvent, de l’ether ou du bitcoin). Les tokens ne représentent pas des parts de l’entreprise, à la différence d’actions. Acheter des tokens lors d’une ICO revient en fait à pré-payer le produit ou le service appelé à être développé.

 

KYC vérification

Know your customer (KYC) est le nom donné au processus permettant de vérifier l’identité d’un client d’une entreprise. Le terme est également utilisé pour faire référence à la réglementation bancaire qui régit ces activités. Les processus Know your customer sont utilisés par afin de s’assurer de la conformité des clients face aux législations anti-corruption ainsi que pour vérifier leur probité et intégrité. Cela a également pour but de prévenir l’usurpation d’identité, la fraude financière, le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme.

Porte-monnaie électronique

Le porte-monnaie électronique est un dispositif qui peut stocker de la monnaie sans avoir besoin d’un compte bancaire. Il permet d’effectuer directement des paiements sur des terminaux de paiement.
Le porte-monnaie électronique, également dit portefeuille électronique ou e-wallet, se présente sous 2 formes :
  • un stockage de monnaie sans compte bancaire qui permet d’effectuer des paiements sur des terminaux de paiement. C’est le cas d’une carte bancaire prépayée avec ou sans puce. Exemple: AdvCash, Payza, Payeer, Skrill, Moneo …
  • un dispositif sécurisé installé sur des appareils électroniques portables (téléphones mobiles). Il permet d’initier un virement de son compte vers celui d’un fournisseur, via un terminal de paiement installé en magasin. L’appareil ne contient pas de monnaie mais permet simplement d’accéder à son compte bancaire de façon sûre. Exemple: Google Wallet, Paypal.

Réseau social

C’est un agencement de liens entre des individus et/ou des organisations.

L’expression « réseau social » dans l’usage habituel renvoie généralement à celle de « médias sociaux ». Ils sont les différentes activités qui intègrent technologie, interaction sociale entre individus ou groupes d’individus, et la création de contenu.

Un réseau social est donc un groupe d’applications en ligne qui se fondent sur la philosophie et la technologie du net et permettent la création et l’échange du contenu généré par les utilisateurs.

Satoshi

1 satoshi = 0.00000001 BTC , soit une petite quantité de BitCoin.

Token

Un Token est un actif numérique pouvant être transféré entre deux parties sur Internet, sans nécessiter l’accord d’un tiers. Les Tokens sont au coeur du mécanisme des ICO (Initial Coin Offering). Lors d’une ICO, également appelées Token sale, des Tokens sont émis et vendus en très grand nombre à de multiples internautes-investisseurs (d’où le terme de crowdsale), afin de financer le lancement et le développement d’un projet blockchain. Ces Tokens doivent en principe être partie intégrante du fonctionnement et/ou du business model du projet.

En contrepartie des Tokens vendus, l’organisation à l’origine de l’ICO reçoit l’argent payé par les internautes sous forme de cryptomonnaie. Dès lors, les ICO constituent une alternative au financement par capital-risque, grâce à l’émission de ces fameux Tokens.